L’interview du Président en 2014

Voici, ci-dessous, la retranscription de l’interview de notre Président Bruno RASCHETTI le lendemain de son élection le 14 avril  2014.

Début de la retranscription :

Ancien Bureau de coachPro (ABCP) : Bonjour Bruno, tu viens d’être élu Président de coachPro, si tu le veux bien, nous, l’ancien Bureau de coachPro, allons t’interviewer afin que les adhérents de coachPro te connaissent mieux. Est-ce que cela te convient ?

Bruno RASCHETTI (BR) : oui ça me va parfaitement.

ABCP : Depuis quand es-tu coach ?

BR : 7 ans environ

ABCP : Quelle est ta formation de coach ?

BR : J’ai fait le Diplôme Universitaire de coaching à l’IAE de Toulouse.

ABCP : Es-tu spécialisé dans un domaine en particuliers ?

BR : Je suis généraliste. Je traite aussi bien la problématique privée que la problématique professionnelle. Et les deux, en individuel ou en groupe. Sachant que souvent le privé et le professionnel sont liés.

ABCP : Comment interviens-tu ?

BR : Sur le lieu du client, en général dans ses locaux professionnels ou plus rarement au siège de ma société ALTRAN à Blagnac.

ABCP : Es-ce que tu ne fais que du coaching ?

BR : Je fais aussi du conseil. Je suis consultant avant tout. Je le suis depuis 20 ans. Et je peux aussi faire de la formation.

ABCP : En tant que coach, qu’est ce que tu recommandes à ceux qui veulent à leur tour devenir coach ?

BR : De passer leur diplôme de coach le plus tôt possible. Moi, j’avais hésité et attendu quelques années. Si je devais le refaire, je n’attendrais pas autant.

ABCP : Quelle est ta plus belle expérience de coach ?

BR : Il n’y en a pas une en particulier. Elles sont toutes belles quand le coaché atteint un seuil où il devient plus autonome et que cela se voit en lui.

ABCP : Est-ce que les entreprises accueillent favorablement le coaching ?

BR : Oui, de mieux en mieux. Et ça va encore progresser à n’en pas douter.

ABCP : Est-ce que c’est un métier épanouissant ?

BR : Oui complètement. Il me permet de progresser personnellement tout en aidant les autres à progresser également. C’est un enrichissement mutuel.

ABCP : Quels sont les tarifs pratiqués aujourd’hui ?

BR : C’est très variable. Ca depend du coach, du client et de la problématique. Pour donner une fourchette large, ça varie entre 100€ et 350€ de l’heure. Dans ma société ALTRAN, le tarif moyen journalier que j’applique est de 1200€/jour.

ABCP : Quelle est la différence entre un psychologue, un coach et un consultant ?dsc05373-2xs

BR : Un psychologue aura tendance à fouiller votre passé alors qu’un coach vous aide dans le présent à trouver vos ressources pour contourner vos difficultés. Quant au consultant, mon métier de base, c’est celui qui vous donne des conseils et qui vous dit quoi et comment faire.

ABCP : Bruno, pourquoi as-tu choisi, en plus de ton métier d’ingénieur de devenir coach.

BR : Je dis souvent que c’est lui qui m’a choisi. C’est une façon de dire que je n’avais pas le choix et qu’il ne pouvait pas en être autrement.

ABCP : Est-ce que selon toi le coaching est un phénomène de mode ou répond-t-il à un nouveau besoin ?

BR : Le besoin est réel et pas nouveau. Les entreprises ont besoin de sens dans leurs actions. Les coachs les aident à trouver ce sens.

ABCP : Enfin, quel retour d’expérience tu pourrais donner à tes pairs ?

BR : De ne surtout pas rester seul une fois diplômé. De venir dans une association comme coachPro pour échanger avec des pairs et continuer à se développer personnellement.

ABCP : Merci de cet échange. Nous te souhaitons d’être un Président de coachPro épanoui.

BR : Merci pour cette pensée.

 

Fin de la retranscription.

Toulouse, le 15 avril 2014