Déontologie

Le coaching est une pratique responsable.

L’exercice du coaching suppose le respect d’un certain nombre d’éléments déontologiques qui s’appliquent au coach et à l’ensemble de son environnement :
le coaché, le donneur d’ordre, le patron, les confrères, le superviseur, etc.

1 / Le coach s’interdit toute forme d’abus d’influence.

2 / Le coach exerce suivant un cadre de références
servant de support à sa pratique, qu’il est capable d’expliciter.

3 / Le coach exerce dans le cadre d’un contrat de moyens
dans lequel les objectifs attendus et les méthodes employées sont explicités.

4 / Le coach s’attache à perfectionner en permanence ses compétences,
en vue d’améliorer sa pratique de coach.

5 / Le coach s’interdit toute pression abusive de toute nature
en vue d’obtenir des marchés ou des avantages.

6 / Le coach s’impose le secret professionnel sur le contenu du coaching
dans le cadre du contrat sauf accord explicite du coaché.

7 / Le coach confronte les points posant question
dans sa pratique à un superviseur référent.

8 / Le coach s’autorise à refuser certaines missions.

9 / Le coach s’impose une attitude de réserve vis à vis de ses confrères.

Dès la création de l’association, un Comité de Déontologie et de Professionnalisme (CDP) à été constitué pour être saisi par les membres de l’association et de toute personne ou entité étant confrontée à une question de déontologie à propos de coaching.